Rapport d'exploration n°2 – 20 janvier : Partie 2

Mis à jour : mai 12

Partie 1

Il a fait une pause dramatique et nous a lancé un regard amusé. Nous étions complétement fascinées.

Il a repris, non sans jeter un coup d’œil à la cérémonie qui se déroulait à quelques mètres de nous. La table continuait d’emmagasiner de l’énergie.

- Son arme était prête à être utilisée, et personne n’y pouvait plus rien. Notre chance a été que lorsqu’elle a tenté de traverser le portail avec, l’instabilité de l’arme n’a pas supporté le choc d’un contact avec une magie supplémentaire. Elle a explosé, détruisant tout sur son passage. Le Stormwood que vous connaissez n’est pas le Stormwood originel. Celui-ci a entièrement disparu, soufflé par l’onde de choc. Heureusement, les sorcières avaient prévu une éventuelle explosion et avaient rassemblé tous les habitants dans les grottes des Nains. Par la suite, le corps de Zarya n’a pas été retrouvé. Les artefacts eux étaient disséminés autour du portail, poussiéreux mais en parfait état, à l’exception de l’un d’entre eux qui demeure à ce jour introuvable. Après cet incident, il a fallu des mois pour que la Forêt guérisse, et nos ancêtres n’ont quitté les grottes qu’au bout de presque deux ans, devant retrouver leurs marques dans une Forêt toute jeune. Les peuples avaient appris à cohabiter mais tous en étaient sortis meurtris. Une décision fut prise que chacun des six peuples les plus puissants de Stormwood auraient la charge d’un des artefacts restants, et qu’on ne pourrait les déplacer que si au moins quatre de ces peuples donnaient leur accord. Ainsi, nous réduisons les chances que cela se reproduise à nouveau.

- Vous dites que la sorcière et un des artefacts ont disparu, vous avez une idée d’où ils pourraient être ?

Le vieux troll a grimacé et nous a jaugées du regard avant de lâcher un profond soupir.

- Nous avons une hypothèse… la Forêt Noire, au nord de Stormwood, a fait son apparition quelques mois après l’incident. C’était à la base le territoire des Elfes, qui n’ont pas pu y retourner ensuite. Nous ignorons ce qu’il se trouve là-bas mais les légendes racontent que Zarya s’y serait réfugiée et prépare sa vengeance. Un conseil, n’allez pas fourrer votre nez là-dedans. Certains ont tenté et ne sont jamais revenu…


Entrée de la Forêt Noire

Son avertissement a flotté un instant dans l’air, faisant son chemin dans nos têtes avant que Valentine ne brise le silence.

- Quel rapport avec la pierre, la lettre et la table ? a questionné Valentine.

J’ai tourné la tête vers elle, étonnée. Captivée par l’histoire, j’avais complètement oublié pourquoi nous étions là.

- Vous ne devinez pas ? La table est un outil de canalisation, permettant de réduire la magie de n’importe quel objet pour le manipuler plus aisément. C’est sur celle-ci qu’a été assemblée l’arme dont je vous ai parlé. Nous en avons hérité par défaut car elle est sur notre territoire, mais cela nous convient car sa protection n’est pas des plus compliquées. Vous avez dû vous rendre compte qu’il est très difficile d’arriver jusqu’à nous, a-t-il ajouté. Quant à la pierre que vous m’avez apportée, il s’agit d’un des joyaux de la table. Nous les envoyons régulièrement être nettoyés et purifiés chez la Sorcière, et il semblerait qu’elle ait profité de votre voyage pour se servir de vous comme coursier. La lettre quant à elle nous indique la marche à suivre pour replacer la pierre dans son socle.

- Pourquoi ne pas nous avoir prévenues tout simplement ?

Le troll a haussé les épaules et s’est tourné vers la table. Elle disparaissait complètement dans la lumière.

- Voulez-vous me faire l’honneur de replacer la pierre avec moi ? La Sorcière vous a recommandées pour cette mission, il semblerait que vous ayez des prédispositions pour la magie…

Sans échanger un regard, Valentine et moi avons hoché la tête de concert. L’angoisse et la timidité étaient oubliées, nous étions dans l’action. Les cercles de Trolls s’étaient ouverts devant nous et directement refermés sur notre passage, nous laissant rentrer dans la zone de lumière avec Delf. En une seconde, le monde extérieur a disparu. Nous ne voyions plus ni les Trolls, ni les montagnes, et aucun son ne traversait la couche de magie qui nous entourait. C’était le calme parfait. Devant nous, la Table des sept Unions se dressait. Ce n’était pas une simple table ronde en pierre, elle était légèrement creusée, et des symboles circulaires apparaissaient à l’intérieur. A l’extérieur, la bande de pierre restée plate était ornée de minuscules gravures impossibles à déchiffrer. Enfin, à égale distance du bord et du centre étaient positionnées en cercle huit pierres précieuses. L’emplacement de la neuvième était vide.

- Comment va-t-on faire pour replacer la pierre ? j’ai demandé.

- C’est le but de cette cérémonie, m’a répondu le chef des Trolls. La table ne peut fonctionner si toutes ses pierres ne sont pas réunies. Pour augmenter la sécurité, nous la gardons en permanence privée de l’une d’elles. Pour votre retour, si vous l’acceptez, nous vous confierons l’azur.

Il a désigné une pierre d’un bleu profond.

- La cérémonie est un rite ancien qui permet à la table de s’ouvrir et de nous laisser accéder à ses joyaux. Chaque pierre possède une formule à réciter qui lui est propre. Pour placer et extraire deux pierres dans une même cérémonie, il faut mélanger ces deux formules. La Sorcière a pour habitude de nous les fournir mais, avec le temps, nous avons fini par les connaître par cœur. Elle continue à nous les écrire uniquement par mesure de précaution.

- C’est extrêmement bien protégé… j’ai murmuré.

- Il le faut.

Il nous a tendu la pierre et Valentine l’a attrapée, puis l’a avancée doucement vers l’emplacement vide. Son visage était concentré et sa main ferme. Elle n’avait pas peur. Arrivée à quelques centimètres de la roche, l’améthyste a été attirée par la table et s’est glissée dans la pierre. Celle-ci a été prise de tremblement et, l’espace d’un instant, j’aurais juré avoir perçu une voix de femme qui chantait un air mélancolique à travers le grondement de la roche.

- A ton tour Loan ! m’a dit Valentine d’un air enjoué.

Elle semblait sortir tout droit d’un rêve, ravie de l’expérience qu’elle venait de vivre. J’ai tendu la main vers l’azur et n’ai même pas eu besoin de la toucher pour qu’elle se détache. Comme pour l’améthyste, elle est sortie d’elle-même et s’est retrouvée entre mes doigts. Elle était chaude et vibrante de magie. Je l’ai rapidement donnée au troll qui l’a placée sur le collier avant de me le tendre.

- Il me semble que c’est à ton tour de le porter.

La lumière de la table s’est soudainement arrêtée et nous avons retrouvé des Trolls épuisés qui s’asseyaient autour de nous. Le rituel ayant duré plus longtemps que prévu, ils avaient utilisé toutes leurs forces. Nous nous sommes éloignés pour poser les dernières questions qui nous brûlaient les lèvres, ne pouvant trop nous attarder tandis que le soleil disparaissait petit à petit.

- Quels sont les autres artefacts Delf ? Et où sont-ils dorénavant ?

- Pour être honnête je l’ignore. Lors de la répartition, nous avons confié cette tâche a un elfe mourant, qui a appelé chaque peuple un par un de manière à ce qu’il emporte le secret de la répartition avec lui dans la tombe.

Je n’ai rien dit mais la déception m’a envahie. Après tant d’épreuves, les habitants ont tout mis en œuvre pour se protéger, quitte à garder des secrets les uns pour les autres. Nous pouvions déjà nous estimer privilégiées d’avoir eu l’honneur de voir la Table des sept unions.

Sa longue pause nous a laissé le temps de digérer toutes ces informations avant qu’il ne nous congédie. J’ai eu l’impression de voir Stormwood d’une toute autre manière.

Il a par la suite envoyé un chasseur encore en forme pour nous escorter jusqu’à l’entrée du labyrinthe et c’est la tête remplie de questionnements et d’envies de découvertes que nous sommes rentrées, sans oublier de déposer l’azur chez la Sorcière.

NE RATEZ RIEN !

  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest